EP6 – Viva Engelmonix !
mar 2012 15

On se disait qu’on avait tout fait…

On a mis Enak dans le pipe, on a fait du géant sous la pluie… On allait quand même pas faire du snowblade !

Bref, vos serviteurs étaient un peu à sec pour cet épisode mais c’était sans compter sur le concours de notre petit bouc Tony Lamiche.

Comme il est guide et qu’il est sensé s’y connaitre un peu en truc de neige, il nous arrive de l’appeler pour savoir où trouver de la fraîche.

Tony dans son élément ! © Elina S.

Ce vieux singe avait bien une idée derrière la tête. En bon guide de haute montagne Lamouche aime se fourrer dans les pentes raides avec des cordes et du bordel accroché tout autour de la taille. Il a donc réussi à nous attirer au pays de la verticalité skiable. Chamonix Mont Blanc et sa fameuse Aiguille du midi.

Les Brévents dans toute leur beauté.. © Elina S.

Pour notre première journée au pays de l’alpinisme Tony nous a trouvé un invité de marque. Andreas Fransson, un king en la matière. Ce suédois des enfers vient d’intégrer le team Salomon et de remporter un prix dans son pays : « The male adventurer of the year in Sweden 2011 »

En gros le bougre est une machine de montagne et rafle ce prix parce qu’il est allé skier la face sud du Dénali. Une première à ski complètement démente ! Voici la vidéo du bordel, ça fait pas marrer:

Laissez moi donc vous dire qu’avec ces deux oiseaux on allait pas se louper… Nous voilà donc partis à la découverte de la pente raide. A notre petit niveaux bien sûr.

Après une échauffe sympa sur le Brevent on s’est dirigé vers l’aiguille pour un magnifique run. Le Glacier Rond.

Une très belle pente suspendue sur le flanc de l’aiguille avec un échappatoire par un  beau couloir de 800 m puis une fin de run dans de longues pentes vallonnées et boisées à souhait. Un run comme on en fait pas tous les jours. Du très beau ski , y’a pas à dire Cham c’est quelque chose…

A gauche le couloir de 800m, à droite le Glacier Rond ! © Andreas Fransson

Le lendemain Andreas nous quittait pour aller chercher son prix dans son pays natale. Et nous découvrions l’envers du décors…

Le pic du midi le matin, ( sans jeux de mots à la con) un jour de beau avec une vallée blanche en bonne conditions… C’est juste l’horreur. Une ribambelle de gugus attendant leurs tours de manège à DisneyLand. L’envers de la médaille pour avoir eu l’idée folle de mettre une cabine là haut…

Petite photo souvenir et virage sauté pour Fab ! © Elina S.

On devait donc se mettre à contre courant. Tony ramasse dans une poubelle une vieille planche qui nous servira de corps mort plus tard. Et nous re-voilà partis sur le Brevent. Cette fois-ci le petit bouc nous embarque dans un couloir étroit et raide avec un départ en rappel… Une sacrée ambiance avec pas mal de bricolage. Une aventure à vivre mais assez usante qui se finira par une Elina fatiguée et un Victor qui termine le run en pieds tête.

Je crois que l’équipe avait assez gouté au joie du raide et devait s’offrir une journée plus cool avec peuf si possible…

Un petit check météo, un coup de fil à notre ami Pat Vuagnat et toute la bande se met en route !

La vallée d’Engelberg depuis le Titlis. © Elina S

C’est comme ça que nous nous somme retrouvés à Engelberg pour notre dernier jour de tournage. Un super spot chez les Helvetes qui venait de prendre une petite chute de fraîche. Powder turn et petit backflip au menu de cette fin d’épisode.

Pat Vuagnat traîne ses lattes sur Engelberg depuis plusieurs saison, c’était donc le guide parfait !

Sympa chez les helvètes ! © Elina S.

Une pensée pour Céline Classen. Une de nos interlocutrice chez Salomon emportée par une avalanche il y a peu….

Un grand merci à Tony, Andreas, Pat ainsi qu’au tandem de choc de la Zaguerie pour leur accueil !

Merci à vous et Bon App !

Voici les photos d’Elina Sirparanta :

Commentaires

commentaires